Hélène Dzuira article de Blog Laissez un commentaire

Phobie : est-il possible de s’en libérer facilement ?

phobie

Avec le retour de l’été et des beaux jours, certains voient revenir également leurs phobies.

Elle peuvent se manifester par la peur de prendre l’avion, par la peur de l’eau pour nager ou pour monter sur un bateau.

D’autres vont être pris de panique à l’idée de monter à l’échelle pour cueillir les cerises ou bien appréhender les ballades en montagne où il faudra peut-être traverser un pont ou encore marcher le long d’un ravin.

D’autres encore sont tétanisés ou perdent le contrôle dès qu’ils voient une araignée, une guêpe ou entrevoient la possibilité de rencontrer un serpent. Pour eux, le camping ou les ballades en nature sont parfois même inenvisageables, tant les angoisses sont présentes. Les personnes agoraphobes vont éviter tous les mouvements de foule comme les feux d’artifice, les festivals ou les endroits très touristiques.

Une phobie est une crainte angoissante et injustifiée d’une situation, d’un objet ou de l’accomplissement d’une action.

Cela se traduit par une peur instinctive qu’il n’est pas possible de raisonner. Ainsi, l’adulte a beau savoir qu’une toute petite souris est inoffensive, il ou elle s’entend pousser des cris incontrôlables.

Il faut savoir que ces personnes sont réellement victimes de la charge émotionnelle qu’elles subissent alors. Elles sont véritablement impuissantes et ne peuvent pas du tout agir sur leur comportement.

Les manifestations visibles les plus fréquentes sont les cris, les mouvements où la personne phobique se met à courir, se débat ou au contraire reste tétanisée.

Les manifestations internes les plus souvent ressenties sont le cœur qui s'accélère ou qui semble comprimé, les sueurs, les mains moites, la boule au ventre ou à la gorge...

La victime d'une phobie ne peut pas être raisonnée par les paroles car l'origine de son trouble se situe à un niveau inconscient très profond. La charge émotionnelle ressentie est tellement forte sur le moment qu'elle n'est pas contrôlable. Ces victimes peuvent véritablement se sentir très malheureuses car elles peuvent éprouver de la honte, de la culpabilité, de la colère envers elles-même, se priver de bons moments ou vivre avec une appréhension constante, ce qui impacte aussi leurs proches.

L'origine de la phobie peut avoir différents types de nature et peut dater de très longtemps, comme par exemple de la toute petite enfance, voire même de la naissance...

Certaines phobies ont probablement été créées en quelques secondes suite à un incident traumatique, comme un accident par exemple, ou bien encore après avoir été mordu par un chien lorsqu'on était enfant ou après avoir vu un autre enfant être mordu...

Parfois cela peut être le fruit de nos capacités d'association, dont une des fonctions principales est de nous faciliter l'apprentissage, mais qui peut aussi nous desservir. Par exemple, un jeune enfant peut avoir perçu l'angoisse d'un de ses parents à chaque fois qu'il se trouvait à proximité d'un chien. Dans ce cas, sa mémoire émotionnelle a enregistré l'association « chien = danger » et provoque un symptôme comme les cris ou le cœur qui s'accélère. Chaque nouvelle rencontre de chien dans la vie est venue alors réactiver et renforcer cette association.

Une phobie peut aussi résulter d'un transfert d'une angoisse d’une personne ou d’une situation vers un “objet” comme un ballon, un manège, un pont, un feu d’artifice...

Une phobie peut également trouver son origine à notre propre naissance où nos mémoires ont pu enregistrer une sensation traumatisante d'étouffement lors des contractions, ce qui peut donner lieu plus tard à certains types de claustrophobie.

Heureusement la très grande majorité des phobies peut se traiter facilement.

Certaines pratiques comme l'hypnose thérapeutique sont très efficaces. Parfois très peu de séances sont nécessaires, souvent une seule suffit chez les enfants.

En effet, il n'est pas nécessaire de faire remonter à un niveau conscient l'explication de l'origine de la phobie pour pouvoir la faire disparaître de manière définitive.

Diverses techniques d'hypnose permettent de modifier ces associations internes ou de faire baisser considérablement la charge émotionnelle liée à la phobie.

La personne libérée de ces troubles peut alors profiter pleinement de la vie et des vacances !

>> Notre vidéo sur les phobies
>> L'hypnose, une solution efficace pour les phobies scolaires


Elisabeth Greffier
Hypnothérapeute, conférencière et formatrice
contact@echo-logos.com
09 83 54 38 63

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.